deo.jpeg

DÉODAT

"Bonjour à tous,


Je m’appelle Déodat et j’ai 22 ans. Je suis récemment sorti d’une école audiovisuelle orientée cinéma, qui s’appelle l’ESRA. J’ai donc étudié dans cette école pendant trois ans, directement après le Baccalauréat. 

J’ai entendu parler de CapMissio par ma cousine Diane de Ponteves qui a fait partie de la promotion 2019-2020. En me renseignant davantage sur l’école, j’ai découvert ce juste équilibre entre les cours et la vie de prière  à travers les activités extérieures liées au cursus et les temps libres (de sport ou personnels), qui m’ont beaucoup plu.

Je vais vous faire part en quelques lignes de mon parcours de vie qui m’a amené à rentrer à CapMissio :

Durant les deux premières années à l’ESRA, je me posais beaucoup de questions et n’avais pas fait entièrement confiance au bon Dieu. Personnellement, je n’étais pas en paix avec moi-même, jusqu’au jour où j’ai effectué mon stage en vidéo pendant un mois et demi à Paray-Le-Monial. Là a été le début de ma reconversion, car j’ai enfin décidé de dire « Oui » entièrement au Christ. Je lui ai remis mes faiblesses et mes fardeaux. J’ai compris que j’avais trouvé le véritable chemin pour ma paix intérieure. 


Ma dernière année à l’ESRA s’est bien mieux déroulée au niveau personnel et ainsi avec mes camarades. 
Je me suis engagé dans un groupe de prière, auquel je suis resté fidèle quasiment tous les mercredis. 
J’ai été transformé à nouveau intérieurement. 


Le premier confinement est arrivé et j’ai pu vivre en collocation avec des jeunes de la paroisse de la Trinité. J’ai aidé dans la vidéo pour la communication de la paroisse. Le Seigneur m’a beaucoup fait grandir à nouveau car je suis sorti de l’esclavage de la cigarette. 


Déjà en moi grandissait le désir d’aider mon prochain depuis quelque temps avant Paray-Le-Monial, ce qui m’a conduit à postuler chez Enfants du Mékong. Je devais partir un an en Thaïlande mais la providence a fait que je parte avec Sos Chrétiens d’Orient. 
Le bon Dieu m’a envoyé en Arménie, dans la petite ville de Goris. Je suis rentré en France fin juillet. Cette expérience de mission humanitaire d’une durée de cinq mois m’a énormément fait grandir personnellement et dans ma vie de prière. Je rends grâce à Dieu pour cela. 

En écrivant ces lignes, une phrase de Jésus qui m’a bouleversé me vient en tête : « Venez à moi…Oui mon joug est facile à porter et mon fardeau léger » (Matthieu 11:28-30). 

Aujourd’hui je rends grâce à Dieu et j’essaie toujours plus de lui laisser la première place. 

De plus en plus grandit en moi le désir d’annoncer la Bonne-Nouvelle à ceux qui ne la connaisse pas. Je souhaite davantage gagner en maturité et en sagesse afin de pouvoir être en mesure de répondre aux questions que l’on peut poser à un chrétien.

Si vous le désirez, vous avez la possibilité de m’aider financièrement pour cette année à CapMissio. 


Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire ma lettre. Si vous souhaitez me poser des questions, n’hésitez pas à me contacter par mail à mon adresse "ddemoulins515@gmail.com".

Avec mon affection et ma prière,

Déodat de Moulins Beaufort"