top of page
Noel simon.jpeg

Le Noël de Simon : 
"Le Christ était venu toucher nos cœurs."

Par Simon

Comme tout bon étudiant, nous avons eu deux semaines de vacances de Noël. Avant de partir, nous nous sommes engagés à prier les laudes chaque matin. De cette manière, même malgré la distance, notre vie fraternelle ne peut s’éteindre : nous restons en communion les uns avec les autres grâce à la prière.
 

Pour ma part, direction la Vendée, entre excitation et paix intérieure, pour vivre en famille ce beau temps de Noël ! Quelle joie d’embrasser mes sœurs et mes parents à mon arrivée, de leur faire partager les anecdotes de ces quelques mois. Je me rends compte que j’ai vécu 4 mois de folies entre les pèlerinages, les missions et la richesse des cours.

 

Mais surtout quelle grâce d’écouter mes sœurs raconter leurs quelques mois, entre Rachel qui est partie de la Vendée marcher jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle toute seule, ou encore Jeanne reprendre sa sixième année de médecine avec ses stages à l’hôpital. En 4 mois, le Christ était venu tous toucher nos cœurs. J’ai redécouvert ma famille avec un autre regard. Et eux ont été surpris par le calme et la paix en moi.

J’ai été heureux de reprier le soir tous ensemble devant la crèche, comme quand nous étions enfants. Lors de la finale de la Coupe du Monde de football, le match était retransmis dans ma ville dans une salle de concert avec 3 000 supporters excités, j’ai pu partager mon expérience capmissionnaire à des élus, à mes amis, etc.

Plusieurs perles ont marqué mes vacances : j’ai prié les laudes avec un séminariste mauricien. J’ai été invité, avec ma famille, au petit-déjeuner au presbytère avec les prêtres entre la messe de l’aurore, des bergers et la messe du jour de Noël. Nous avons également eu la grâce d’accueillir à déjeuner 5 jeunes sœurs argentines, brésiliennes et italiennes de la communauté Les Servantes du Seigneur.

J’ai vécu ces deux semaines dans un calme, une confiance et dans l’abandon, avec une attitude de service. Mais plus les journées passaient plus j’avais envie de rejoindre mes frères et sœurs de CapMissio.

Que la paix de Noël vous accompagne durant cette nouvelle année 2023 !

bottom of page