top of page
WhatsApp Image 2023-01-10 at 10.34.40.jpeg

Dans les coulisses de CapMissio ...
La communication

Par Romane

Afin que l’école fonctionne le mieux possible, chacun d’entre nous a une ou plusieurs responsabilités à tenir sur l’année, telle que la liturgie, l’entretien des vélos et des voitures, le nettoyage de la cheminée, les photos, la communication ou encore la bibliothèque. 


Me concernant, je suis responsable des réseaux sociaux et de la communication avec Louise. Ensemble, nous décidons du contenu à poster, choisissons les photos ou les vidéos, rédigeons les légendes et planifions les posts. 
C’est une responsabilité qui me plaît car elle me permet d’acquérir des compétences que je n’aurais jamais acquises dans le cadre de mes études de droit.

 

Par exemple, depuis le début de l’année j’ai énormément progressé dans l’utilisation de Canva, pour créer des visuels et promouvoir un évènement, et de Clips, pour faire des montages vidéo. Grâce à cette responsabilité, je découvre aussi tout l’aspect stratégique de la communication dont j’ignorais tout, ou presque. Au-delà de l’aspect technique, ce service développe également mon sens du travail en équipe : en plus de Louise avec qui je décide du contenu, il me faut également travailler avec l’équipe photo, constituée d’Alice et Mathilde, ainsi qu’avec l’équipe vidéo, formée par Simon, Louis et Florian. Il y a donc toute une coordination à avoir en amont des posts ! En plus de cela, cette responsabilité demande également beaucoup de disponibilité, une réactivité à toute épreuve ainsi qu’une grande capacité de renouvellement. 


En effet, les créneaux prévus dans notre emploi du temps pour les services annuels ne nous servent en réalité qu’à décider du contenu et le planifier. Dans les faits, la majorité des posts ont besoin d’être faits à des moments différents des créneaux de services annuels. C’est par exemple le cas des story Instagram et Facebook qui se font dans l’instantané. Cela demande de l’organisation car il faut y penser lorsque le moment vient ! Heureusement que nous sommes deux, cela nous permet d’alterner et d’avoir des journées où notre esprit n’a pas à s’en préoccuper. 
 

En outre, il faut savoir faire face à tout imprévu. Entre ce que nous avions prévu de poster et ce qui est réellement fait, il y a régulièrement une différence. Par exemple, lorsque Benoît XVI est décédé, la story faite à sa mémoire n’était évidemment pas prévue dans le planning. Loin de créer un stress, ce genre de cas de figure me permet d’apprendre à accueillir l’imprévu et à rebondir. 


Enfin, la gestion des réseaux demande beaucoup d’inventivité. Afin d’assurer une visibilité à l’école, et donc de participer à sa pérennité, nous devons nous adapter au public et tenter de construire nos publications de façon à capter directement l’attention du public. Sur des plateformes où les gens ont tendance à scroller très rapidement, cela nous oblige à aller droit au but tout en renouvelant continuellement notre contenu pour créer de l’inattendu. 


Ce n’est pas facile tous les jours, mais j’aime les défis ! Par ailleurs, je me sens vraiment utile dans ce service : il me permet de mettre au service de la communauté mon sens de l’organisation et ma réactivité. De plus, je peux compter sur toute l’équipe pour développer ma créativité ! Pour moi qui n’ai pas un grand sens artistique, cela est très précieux !

bottom of page